loisirs-et-tourisme

Pourquoi ne pas faire un stage d’apiculture ?

L’apiculteur est un éleveur, un bricoleur, un transporteur, un commerçant, et surtout un travailleur amoureux de la nature. L’apiculteur d’aujourd’hui doit maîtriser le cycle de vie des abeilles, être capable de produire ou d’installer une reine à tout moment, et sentir que son apiculture doit surmonter toutes les difficultés.

Comment apprendre ?

Savoir s’occuper des abeilles, c’est comme apprendre à conduire une voiture. Il y a une synchronisation entre les mains (l’une avec l’enfumoir, l’autre avec le lève-cadres), une organisation parfaite du travail et une bonne connaissance théorique. Ainsi, de même qu’il est impossible d’apprendre à conduire en lisant des tutoriels dans un livre ou en ligne, il est tout autant difficile d’apprendre à être apiculteur sans s’exercer avec ses mains dans la ruche. De même qu’il est impossible d’apprendre à conduire en regardant les autres conduire, on ne peut pas apprendre l’apiculture en regardant travailler un carrosse … Il y a 30 élèves autour de lui, et il ne s’en est jamais soucié.

Pour commencer l’apiculture, une formation de base est indispensable !

Se lancer dans l’apiculture n’est pas comme aller dans un spa pour adopter un chat ou un chiot. Nous pensons sincèrement que vous avez besoin d’un « tuteur », une sorte de « parrain ». En effet, si vous me permettez, il est insensé de se lancer dans l’apiculture sans un minimum de formation. Si Internet peut susciter votre envie de vous lancer, c’est une autre histoire une fois que vous avez des ruches. Vous le comprendrez aisément si vous vous inscrivez à ce cours spécifique que j’organise chaque année pour vous aider à vous lancer dans l’apiculture. Pour ceux qui veulent commencer l’apiculture en tant que hobby, il y a au moins cinq points principaux à prendre en compte :

  • Une réelle motivation à vouloir s’occuper des abeilles et la conscience du temps nécessaire.
  • Les investissements matériels et l’équipement.
  • L’endroit ou le terrain où vos abeilles vont vivre et le type de ruche.
  • L’achat de votre première colonie et de votre première ruche.
  • Votre patience sera-t-elle mise à l’épreuve ?

Avoir une ruche au fond de son jardin est le rêve de beaucoup !

C’est ce que disent souvent les personnes intéressées par une formation en apiculture : « Je veux avoir une ruche au fond de mon jardin ». Malheureusement, il n’est plus possible de posséder une ruche pour plusieurs raisons :

  • La mortalité est d’environ 35% et il est statistiquement certain qu’une ruche meurt au bout de 3 ans. Les gens se découragent et arrêtent très vite leurs activités.
  • Pour de nombreux prédateurs, notamment le frelon géant asiatique, n’avoir qu’une seule ruche signifie qu’elle sera attaquée plusieurs fois (les attaques sur plusieurs ruches ne seront pas diluées) et qu’elle ne survivra généralement pas.
  • De nouvelles colonies doivent être créées chaque année pour remplacer les colonies mourantes, ce qui est impossible avec une seule ruche.

Il est donc impossible de croire que l’on puisse garder des abeilles pendant 10 ans avec une seule ruche, et ceux qui prétendent le contraire le font à des fins commerciales.

Quitter la version mobile